Nouvelle géographie universelle : la terre et les hommes . neurs se ren-contrent le soir dans les allées du jardin botanique, à louest de lancienneforteresse, dans la partie haute du ravin des sources chaudes, et dans lebeau jardin du centre de la ville, dont les promenades, ombragées dacacias 1 Population de Tiflis en 187G, recensée par nationalités ; Arméniens 57 308 Géorgiens de toute provenance. ... 21 623 Russes 19 574 Allemands 2 005 Tartares et Turcs 2 310 Persans 1692 Population des pensionnats, des casernes, des hôpitaux et des prisons. 14 475 2 Hommes, 66147; Femmes, 37 877. vi. 30 P

- Image ID: 2AWG37N
Nouvelle géographie universelle : la terre et les hommes . neurs se ren-contrent le soir dans les allées du jardin botanique, à louest de lancienneforteresse, dans la partie haute du ravin des sources chaudes, et dans lebeau jardin du centre de la ville, dont les promenades, ombragées dacacias 1 Population de Tiflis en 187G, recensée par nationalités ; Arméniens 57 308 Géorgiens de toute provenance. ... 21 623 Russes 19 574 Allemands 2 005 Tartares et Turcs 2 310 Persans 1692 Population des pensionnats, des casernes, des hôpitaux et des prisons. 14 475 2 Hommes, 66147; Femmes, 37 877. vi. 30 P Stock Photo
Enlarge
https://www.alamy.com/licenses-and-pricing/?v=1 https://www.alamy.com/nouvelle-gographie-universelle-la-terre-et-les-hommes-neurs-se-ren-contrent-le-soir-dans-les-alles-du-jardin-botanique-louest-de-lancienneforteresse-dans-la-partie-haute-du-ravin-des-sources-chaudes-et-dans-lebeau-jardin-du-centre-de-la-ville-dont-les-promenades-ombrages-dacacias-1-population-de-tiflis-en-187g-recense-par-nationalits-armniens-57-308-gorgiens-de-toute-provenance-21-623-russes-19-574-allemands-2-005-tartares-et-turcs-2-310-persans-1692-population-des-pensionnats-des-casernes-des-hpitaux-et-des-prisons-14-475-2-hommes-66147-femmes-37-877-vi-30-p-image342717193.html
Nouvelle géographie universelle : la terre et les hommes . neurs se ren-contrent le soir dans les allées du jardin botanique, à louest de lancienneforteresse, dans la partie haute du ravin des sources chaudes, et dans lebeau jardin du centre de la ville, dont les promenades, ombragées dacacias 1 Population de Tiflis en 187G, recensée par nationalités ; Arméniens 57 308 Géorgiens de toute provenance. ... 21 623 Russes 19 574 Allemands 2 005 Tartares et Turcs 2 310 Persans 1692 Population des pensionnats, des casernes, des hôpitaux et des prisons. 14 475 2 Hommes, 66147; Femmes, 37 877. vi. 30 P
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AWG37N
Nouvelle géographie universelle : la terre et les hommes . neurs se ren-contrent le soir dans les allées du jardin botanique, à louest de lancienneforteresse, dans la partie haute du ravin des sources chaudes, et dans lebeau jardin du centre de la ville, dont les promenades, ombragées dacacias 1 Population de Tiflis en 187G, recensée par nationalités ; Arméniens 57 308 Géorgiens de toute provenance. ... 21 623 Russes 19 574 Allemands 2 005 Tartares et Turcs 2 310 Persans 1692 Population des pensionnats, des casernes, des hôpitaux et des prisons. 14 475 2 Hommes, 66147; Femmes, 37 877. vi. 30 Polonais 1592 Juifs 1145 Grecs 588 Osses 295 Français 267 Autres et non classés 1 554 234 NOUVELLE GEOGRAPHIE UNIVERSELLE. à fleurs blanches, descendent vers la Koiira. Pendant la saison des cha-leurs, les fonctionnaires et les riches marchands, précédés par les hôtelierset les fournisseurs, se portent en foule vers les villas et les auberges desmontagnes voisines. Le principal « sanatorium » des environs de Tiflis est N° 49. — TIFLIS.. C. Perron. la ville de Kodjor, dont les maisons sont éparses, à une altitude de 1520à 1500 mètres, sur les pentes dune montagne qui domine à louest lebassin de Tiflis, et où les rois de Géorgie avaient aussi leur résidence dété :il y subsiste des restes des anciennes forets. Manglis, BéHy-kioutch ou« Blanche Fontaine » et dautres villages de plaisance plus éloignés, aucœur des montagnes Trialètes, sont encore revêtues de grands bois. Denombreuses carrières dalbâtre y fournissent le gypse dont Tiflis a besoin TIFLIS, KEDABEK. 235 pour ses constructions1. Plus au sud, des volcans percés de cratères,fissurés de crevasses, ont épanché des coulées de laves qui se montrentcomme dénormes gradins au-dessus des fertiles campagnes du Somkhet,arrosées par un affluent de la Koura. Cette contrée fut longtemps le do-maine des Ofbeliani, famille princière dorigine chinoise, qui sétabliten conquérante dans le