Maria Chapdelaine : récit du Canada français . Peut-être bien quau magasin ilsont des remèdes pour cette maladie-là; ou bienjen causerais à M. le curé et il me dirait quoifaire. Avant quils eussent pris une décision, lanuit était venue et TitBé, qui était allé aiderEutrope Gagnon à scier du bouleau pour sonpoêle, rentra et le ramena avec lui. —Eutrope a un remède, dit-il. Ils se rassemblèrent tous autour dEutrope,qui prit dans une de ses poches et ouvrit lente-ment une petite boîte de fer-blanc. —Voilà ce que jai, fit-il dun air de doute.Cest des pilules. Quand mon frère a eu malaux rognons, v

- Image ID: 2AX5W7N
Maria Chapdelaine : récit du Canada français . Peut-être bien quau magasin ilsont des remèdes pour cette maladie-là; ou bienjen causerais à M. le curé et il me dirait quoifaire. Avant quils eussent pris une décision, lanuit était venue et TitBé, qui était allé aiderEutrope Gagnon à scier du bouleau pour sonpoêle, rentra et le ramena avec lui. —Eutrope a un remède, dit-il. Ils se rassemblèrent tous autour dEutrope,qui prit dans une de ses poches et ouvrit lente-ment une petite boîte de fer-blanc. —Voilà ce que jai, fit-il dun air de doute.Cest des pilules. Quand mon frère a eu malaux rognons, v Stock Photo
Enlarge
https://www.alamy.com/licenses-and-pricing/?v=1 https://www.alamy.com/maria-chapdelaine-rcit-du-canada-franais-peut-tre-bien-quau-magasin-ilsont-des-remdes-pour-cette-maladie-l-ou-bienjen-causerais-m-le-cur-et-il-me-dirait-quoifaire-avant-quils-eussent-pris-une-dcision-lanuit-tait-venue-et-titb-qui-tait-all-aidereutrope-gagnon-scier-du-bouleau-pour-sonpole-rentra-et-le-ramena-avec-lui-eutrope-a-un-remde-dit-il-ils-se-rassemblrent-tous-autour-deutropequi-prit-dans-une-de-ses-poches-et-ouvrit-lente-ment-une-petite-bote-de-fer-blanc-voil-ce-que-jai-fit-il-dun-air-de-doutecest-des-pilules-quand-mon-frre-a-eu-malaux-rognons-v-image343107625.html
Maria Chapdelaine : récit du Canada français . Peut-être bien quau magasin ilsont des remèdes pour cette maladie-là; ou bienjen causerais à M. le curé et il me dirait quoifaire. Avant quils eussent pris une décision, lanuit était venue et TitBé, qui était allé aiderEutrope Gagnon à scier du bouleau pour sonpoêle, rentra et le ramena avec lui. —Eutrope a un remède, dit-il. Ils se rassemblèrent tous autour dEutrope,qui prit dans une de ses poches et ouvrit lente-ment une petite boîte de fer-blanc. —Voilà ce que jai, fit-il dun air de doute.Cest des pilules. Quand mon frère a eu malaux rognons, v
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AX5W7N
Maria Chapdelaine : récit du Canada français . Peut-être bien quau magasin ilsont des remèdes pour cette maladie-là; ou bienjen causerais à M. le curé et il me dirait quoifaire. Avant quils eussent pris une décision, lanuit était venue et TitBé, qui était allé aiderEutrope Gagnon à scier du bouleau pour sonpoêle, rentra et le ramena avec lui. —Eutrope a un remède, dit-il. Ils se rassemblèrent tous autour dEutrope,qui prit dans une de ses poches et ouvrit lente-ment une petite boîte de fer-blanc. —Voilà ce que jai, fit-il dun air de doute.Cest des pilules. Quand mon frère a eu malaux rognons, voilà trois ans passés, il a vu dansune gazette une annonce pour ces pilules-là,qui disait quelles étaient bonnes; alors il a en-voyé de largent pour une boîte. Il dit que cestun bon remède. Son mal nest pas parti desuite, comme de raison ; mais il dit que cest unbon remède. Ça vient des Etats... MARIA CHAPDELAINE 193 Pendant quelques instants ils contemplèrentsans mot dire les quelques pilules grises qui ;;MlP-. • f^-J^VX Le médecin — Eh bien, la mère, on se met à être malade,tout comme les gens qui ont le moyen! (page 200). roulaient çà et là sur le fond de la boîte. Unremède... préparé par quelque homme repu descience en des pays lointains... Le même res- 194 MAEIA CHAPDELAINE pect troublé les courbait quinspire aux Indiensla décoction dherbes cueillies par une nuit depleine lune, au-dessus de laquelle le guérisseurde la tribu a récité les foiTnules magiques. Maria questionna dune voix hésitante : —Cest-ii bien aux rognons quelle a mal,seulement ? —Daprès ce que TitBé mavait dit, javaispensé que cétait ça. Le père Chapdelaine fit un geste évasif. —Elle sest forcée en levant la poche defleur, quelle dit, et maintenant voilà quelle amal dans tout le corps. On ne peut pas sa-voir. .. —La gazette qui parlait de ce remède-là,reprit Eutrope Gagnon, disait comme ça quequand le monde tombait malade et pâtissa

Similar stock images