. Ma cure d'eau, ou, Hygiène et médication pour la guérison des maladies et la conservation de la santé . n plus élevé, pour sasseoir, lautre plusbas, servant de support au baquet. Quand tous ces objets sont préparés, lon remplitaux trois quarts deau bouillante le baquet placé surle support, et lon fermebien avec le couvercle etun linge mouillé, afin queles vapeurs séchappentle moins possible. Le pa-tient sest débarrassé de ^Pses vêtements jusquà la Fig. e. ceinture, sur laquelle il enroule un linge sec, devantarrêter la sueur ruisselant du haut du corps et lempê-cher de mouiller le pantalon.

. Ma cure d'eau, ou, Hygiène et médication pour la guérison des maladies et la conservation de la santé . n plus élevé, pour sasseoir, lautre plusbas, servant de support au baquet. Quand tous ces objets sont préparés, lon remplitaux trois quarts deau bouillante le baquet placé surle support, et lon fermebien avec le couvercle etun linge mouillé, afin queles vapeurs séchappentle moins possible. Le pa-tient sest débarrassé de ^Pses vêtements jusquà la Fig. e. ceinture, sur laquelle il enroule un linge sec, devantarrêter la sueur ruisselant du haut du corps et lempê-cher de mouiller le pantalon. Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CGHN90

File size:

7.1 MB (472.7 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1709 x 1462 px | 28.9 x 24.8 cm | 11.4 x 9.7 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Ma cure d'eau, ou, Hygiène et médication pour la guérison des maladies et la conservation de la santé . n plus élevé, pour sasseoir, lautre plusbas, servant de support au baquet. Quand tous ces objets sont préparés, lon remplitaux trois quarts deau bouillante le baquet placé surle support, et lon fermebien avec le couvercle etun linge mouillé, afin queles vapeurs séchappentle moins possible. Le pa-tient sest débarrassé de ^Pses vêtements jusquà la Fig. e. ceinture, sur laquelle il enroule un linge sec, devantarrêter la sueur ruisselant du haut du corps et lempê-cher de mouiller le pantalon. Il sassied sur le siègeplus élevé et appuie les mains ouvertes sur les anses du vase, lecorps in-cliné sur ce-lui-ci (voirfig. 7). Lecorps et lecuveausontalors recou-verts de lagrande cou-verture delaine, demanière àne laisser la moindre issue à la vapeur. Alors seulement la per-sonne qui assiste, se trouvant en face du patient, éloigne le couvercle du baquet et le linge humide, en soulevant un peu la couverture. Aussitôt la va-peur envahit, comme un torrent brûlant, la tête, la. Fîg. 7. 102 PREMIÈRE PARTIE. IDoitrine, le dos, toute la partie supérieure du corps, et commence son travail résolutif. La personne de service doit prendre garde à ceque les patients affaiblis, qui ont léchiné fatiguée, soient commodément assis et puissent bien appuyerle dos; mais elle ne doit pas sinquiéter des plainteset des lamentations, telles que : «Je ny tiens plus, jaurai un coup de sang! » Au premier moment on peut bien être effrayé dela chaleur brûlante, mais lon shabitue bientôt à ceôlimat tropical et lon trouvera vite certains petitsexpédients. Au premier assaut de cette effluvede feu on cherchera à prendre une attitude plusdroite, à relever la tête et à la tourner dans diffé-rents sens, etc.. A mesure quon shabitue à lopéra-tion et que la chaleur perd de son intensité, le corps re-prendra la position inclinée, telle quelle est prescrite. Il

Save up to 70% with our image packs

Pre-pay for multiple images and download on demand.

View discounts