Les Vies des Pères des déserts d'Orient : leur doctrine spirituelle et leur discipline monastique . lui avaient acquise. Ce fut pour saint Ephremun grand sujet daffliction dêtre privé de la compagnie dun sisaint personnage. Il lui était uni dune amitié très-étroite : elleétait fondée sur le mérite qui vient de la sainteté, et qui justifiaitbien les larmes quil répandit sur sa séparation. Comme saintEphrem était encore à Nisibis quand Sapor vint lassiéger en 350,il y a lieu de croire que saint Julien mourut vers ce temps-là,ou peu auparavant. Nous ne pouvions donner un plus sûr garantde sa vie,

- Image ID: 2AXAGTC
Les Vies des Pères des déserts d'Orient : leur doctrine spirituelle et leur discipline monastique . lui avaient acquise. Ce fut pour saint Ephremun grand sujet daffliction dêtre privé de la compagnie dun sisaint personnage. Il lui était uni dune amitié très-étroite : elleétait fondée sur le mérite qui vient de la sainteté, et qui justifiaitbien les larmes quil répandit sur sa séparation. Comme saintEphrem était encore à Nisibis quand Sapor vint lassiéger en 350,il y a lieu de croire que saint Julien mourut vers ce temps-là,ou peu auparavant. Nous ne pouvions donner un plus sûr garantde sa vie,
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AXAGTC
Les Vies des Pères des déserts d'Orient : leur doctrine spirituelle et leur discipline monastique . lui avaient acquise. Ce fut pour saint Ephremun grand sujet daffliction dêtre privé de la compagnie dun sisaint personnage. Il lui était uni dune amitié très-étroite : elleétait fondée sur le mérite qui vient de la sainteté, et qui justifiaitbien les larmes quil répandit sur sa séparation. Comme saintEphrem était encore à Nisibis quand Sapor vint lassiéger en 350,il y a lieu de croire que saint Julien mourut vers ce temps-là,ou peu auparavant. Nous ne pouvions donner un plus sûr garantde sa vie, quun historien aussi pieux et aussi sincère que saintEphrem, et qui la connu pendant longtemps et jusquà sa mort.Sa fête est marquée dans le Martyrologe au 9 de juin. SAINT EPHREM \ Edesse 2 était distinguée entre les villes de lOrient par lapiété de ses habitants et par les saints solitaires qui fleurissaient 1 Œuvres de Saint Ephrem, saint Grégoire de Nysse, Sozomène, Vit. PP.,Théodoret, Photius, Tillemont, Cotelier, Bulteau, les Bollandistes.• Aujourdhui Orfa.. SOLITAIRES DE LA SECONDE SYRIE. — SAINT EPHREM. l£9 sur son territoire, tels que furent saint Ephrem dont nous allonsparler, saint Barses, Euloge, saint Aphraates, saint Julien sur-nommé Sabas, et tant dautres éminents en vertus. Saint Isidorede Séville croit que cette ville fut fondée par Nemrod, et quelleporta dabord le nom de Jaré, ou Arach, comme dit saint Jé-rôme. Elle reçut le nom dEdesse lorsquelle fut rebâtie par Sé-leucus, premier roi de Syrie, à cause dune ville du même nomen Macédoine. Eile fut la capitale de lOsrhoëne,et eut longtempsses rois particuliers, qui se qualifiaient princes dEdesse, ou delOsrhoëne. Ils prenaient tous le nom dAugare ou Abgare, quisignifie le Grand. Le second de ce nom régnait du temps deJésus-Christ: Eusèbelappelle un très-puissant prince des nationsdau delà de lEuphrate. Il dit que ce fut lui qui écrivit à Jésus-Christ,

Similar stock images