Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . un incendie dévora presque tout lédifice. Il fut re-construit sur les plans de plusieurs architectes, notamment :Moreau, Desmaisons, Couture et Antoine. La principalecour est fermée par une grille qui passe pour un chef-dœuvre de serrurerie. La façade donnant sur la cour du Mai est lœuvre de Des -maisons : elle est ornée de quatre belles colonnes doriqueset surmontée dun dôme quadrangulaire; on y arrive parun perron de trente-sept marches. Deux arcades latéralescommuniquent, lune avec la Conciergerie, lautre avec letribunal de simple police. Ces constructi

. Les merveilles du nouveau Paris-- . un incendie dévora presque tout lédifice. Il fut re-construit sur les plans de plusieurs architectes, notamment :Moreau, Desmaisons, Couture et Antoine. La principalecour est fermée par une grille qui passe pour un chef-dœuvre de serrurerie. La façade donnant sur la cour du Mai est lœuvre de Des -maisons : elle est ornée de quatre belles colonnes doriqueset surmontée dun dôme quadrangulaire; on y arrive parun perron de trente-sept marches. Deux arcades latéralescommuniquent, lune avec la Conciergerie, lautre avec letribunal de simple police. Ces constructi Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHEX19

File size:

7.1 MB (0.6 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1324 x 1887 px | 22.4 x 32 cm | 8.8 x 12.6 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . un incendie dévora presque tout lédifice. Il fut re-construit sur les plans de plusieurs architectes, notamment :Moreau, Desmaisons, Couture et Antoine. La principalecour est fermée par une grille qui passe pour un chef-dœuvre de serrurerie. La façade donnant sur la cour du Mai est lœuvre de Des -maisons : elle est ornée de quatre belles colonnes doriqueset surmontée dun dôme quadrangulaire; on y arrive parun perron de trente-sept marches. Deux arcades latéralescommuniquent, lune avec la Conciergerie, lautre avec letribunal de simple police. Ces constructions remontent à1787. Le Palais de justice, curieux au point de vue de lart,parce quon y retrouve les vestiges de larchitecture aux di-vers siècles de notre histoire, noffre pas dans son ensemblede style propre ; il semble que chaque âge y ait jeté sa pen-sée et imprimé son cachet. Sous la domination romaine et jusquà Charles V, il avaitlaspect dune forteresse. Des travaux fort importants ont été entrepris en L850,. LA BOURSE. 151 sous la direction de M. Leduc, architecte, et sont encore con-tinués aujourdhui. Les galeries affectées à la police correctionnelle sont re-marquables par leur heureuse disposition architecturaleplus que par le style. La salle des Pas-Perdus est lune des galeries les plus célè-bres par son antiquité et par les souvenirs historiques quellerappelle. Dénormes piliers doriques supportent les voûtesde deux nefs parallèles ; Jacques Debrosses la construisitsous Louis IX; on y voyait alors la fameuse table de marbre. On montre encore le gros pilier où les plus fameuxavocats délivraient leurs consultations. Un monument y aété élevéàMalesherbes, défenseur de Louis XYI. La salle desPas-Perdus fut longtemps le rendez-vous des nouvellistespolitiques. A droite, cest la Conciergerie (V. page 208), cette grilleau-dessus de laquelle on lit : Maison darrêt, et où veille ungarde de Paris, a vu passer bien des malheureux. Cest delà