Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ui caractérisentlâge antérieur à la découverte des métaux, et quon a re-trouvés dans le sol des cavernes inondées à lépoque dilu-vienne. On veut aussi, dit-on, soigner extrêmement la miseen scène de lexposition. On y ferait venir des Kalmoucks,avec leurs chevaux, du fond de la Tartarie, et des Laponsdes régions polaires avec leurs rennes. Ce seraient des ou-vriers anglais qui feraient aller les mulljennies anglaises,des jeunes filles du canton dArgovie, en costume argovien,qui feraient marcher les machines des manufactures deleur pays. On exposerait ainsi

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ui caractérisentlâge antérieur à la découverte des métaux, et quon a re-trouvés dans le sol des cavernes inondées à lépoque dilu-vienne. On veut aussi, dit-on, soigner extrêmement la miseen scène de lexposition. On y ferait venir des Kalmoucks,avec leurs chevaux, du fond de la Tartarie, et des Laponsdes régions polaires avec leurs rennes. Ce seraient des ou-vriers anglais qui feraient aller les mulljennies anglaises,des jeunes filles du canton dArgovie, en costume argovien,qui feraient marcher les machines des manufactures deleur pays. On exposerait ainsi Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CH9P2F

File size:

7.1 MB (0.7 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1315 x 1900 px | 22.3 x 32.2 cm | 8.8 x 12.7 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ui caractérisentlâge antérieur à la découverte des métaux, et quon a re-trouvés dans le sol des cavernes inondées à lépoque dilu-vienne. On veut aussi, dit-on, soigner extrêmement la miseen scène de lexposition. On y ferait venir des Kalmoucks,avec leurs chevaux, du fond de la Tartarie, et des Laponsdes régions polaires avec leurs rennes. Ce seraient des ou-vriers anglais qui feraient aller les mulljennies anglaises,des jeunes filles du canton dArgovie, en costume argovien,qui feraient marcher les machines des manufactures deleur pays. On exposerait ainsi non-seulement les produitsde lindustrie, mais le personnel industriel. « On viendra pour voir les Lapons, les Kalmoucks, lesChinois, les Japonais, les jeunes filles dArgovie ou deZurich, ou de la célèbre ville de Lowell aux États-Unis, ouencore celle de Lancashire, avec leurs costumes nationauxet leur attitude. Du même coup on contemplera lExpo-sition dans ce quelle a dutile, de sévère, de sérieusementindustriel.. EXPOSITION UNIVERSELLE. 335 « Un jardin français, un parc anglais, une gare de che-min de fer, une rivière, des cascades, des théâtres, desjeux, tout ce qui peut intéresser ou récréer le public, seraréuni dans ce lieu fortuné! « De même que la nature est plus belle après lorage,de même lExposition de 1867 aura dautant plus déclat queles événements de 1866 semblaient devoir la compromettredavantage. Vu de lÉcole militaire, le Champ de Mars appa-raît dans toute sa magnificence et sa grandeur, avec lespentes adoucies du Trocadéro qui lallongent sans disconti-nuité apparente. « Le rendez-vous proposé par la France à tous les peuplesindustrieux du globe est vraiment digne de la nation qui ledonne, « Quand on aura visité ce palais des Mille et une Nuits,quand on aura embrassé les découvertes , les perfectionne-ments dont il est le temporaire asile, on comprendra toutce quil a fallu de.patience, dobstination, de tentatives ré