Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . -Royal. Louis XIV le donna plustard au duc dOrléans, son frère, et depuis cette époque il aété lapanage des princes du sang. Un incendie détruisit lafaçade en 1763; Louis-Philippe dOrléans, petit-fils durégent, chargea Moreau de le reconstruire entièrement. Ilfit aussi élever autour du jardrn ces magnifiques galeries oùlindustrie parisienne étale ses plus belles productions dor-fèvrerie et de bijouterie. Les vieux marronniers de Richelieutombaient pour faire place à ces constructions. La façadedonnant sur le jardin devait être édifiée sur un plan gran-dios

. Les merveilles du nouveau Paris-- . -Royal. Louis XIV le donna plustard au duc dOrléans, son frère, et depuis cette époque il aété lapanage des princes du sang. Un incendie détruisit lafaçade en 1763; Louis-Philippe dOrléans, petit-fils durégent, chargea Moreau de le reconstruire entièrement. Ilfit aussi élever autour du jardrn ces magnifiques galeries oùlindustrie parisienne étale ses plus belles productions dor-fèvrerie et de bijouterie. Les vieux marronniers de Richelieutombaient pour faire place à ces constructions. La façadedonnant sur le jardin devait être édifiée sur un plan gran-dios Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHF76R

File size:

7.2 MB (0.6 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1341 x 1864 px | 22.7 x 31.6 cm | 8.9 x 12.4 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . -Royal. Louis XIV le donna plustard au duc dOrléans, son frère, et depuis cette époque il aété lapanage des princes du sang. Un incendie détruisit lafaçade en 1763; Louis-Philippe dOrléans, petit-fils durégent, chargea Moreau de le reconstruire entièrement. Ilfit aussi élever autour du jardrn ces magnifiques galeries oùlindustrie parisienne étale ses plus belles productions dor-fèvrerie et de bijouterie. Les vieux marronniers de Richelieutombaient pour faire place à ces constructions. La façadedonnant sur le jardin devait être édifiée sur un plan gran-diose; mais la Révolution interrompit les travaux. Pendantde longues années, cette partie du palais fut fermée par desbaraques en planches, et devint lasile dune prostitutionscandaleuse. Ce fut seulement en 1829 que les galeries de boistirent place à la galerie dOrléans ou galerie vitrée. Le Palais-Royal recevait alors des maisons de jeu, et napparaissaitque comme le réceptacle de tous les vices et de toutes tes. LE PALAIS-ROYAL. 135 débauches sous des dehors de luxe qui en déguisaient lhor-reur. Le Palais-Royal prit cependant un autre caractère audébut de la Révolution. Cest là que se réunissaient ceshommes dont lheureuse audace allait ouvrir des voies nou-velles à lhumanité; cest là que Camille Desmoulins donnale signal de lattaque de la Bastille en prenant les branchesdes marronniers plantés par les anciens représentants de lamonarchie qui croulait pour en faire des cocardes. Quand laFrance fut lasse du gouvernement révolutionnaire, le Palais-Royal devint le palais du Tribunat. Il a repris depuis le nomet la destination quil avait autrefois, en traversant la périodede 1848, qui amena sa dévastation. Il est habité par S. A. I.le prince Napoléon. (F. page 113.) Tout Paris a connu Emile Marco de Saint-Hilaire, excellentgarçon, spirituel, rieur. Saint-Hilaire était joueur. — Onnest pas parfait. — Il entre un soir dans une des maisonsd