Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ère du Maine, sa voisine, malgré son avenue ma-gistrale, était loin de légaler. Pour les amateurs du petit bleu et des bals de barrières,nous croyons quil ny a que la Courtille qui pourrait luiêtre opposée avec quelque avantage. Nous ne voulons pas faire lhistorique de cette barrière,lespace et les documents nous manquent, dailleurs nouslaissons ce soin aux doctes écrivains qui font des volumesà propos dun tas de pierres. Lorigine seule du nom tout mythologique de cette bar-rière, nous jette dans un monde de réflexions ; ce nom toutpoétique de Montparnasse

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ère du Maine, sa voisine, malgré son avenue ma-gistrale, était loin de légaler. Pour les amateurs du petit bleu et des bals de barrières,nous croyons quil ny a que la Courtille qui pourrait luiêtre opposée avec quelque avantage. Nous ne voulons pas faire lhistorique de cette barrière,lespace et les documents nous manquent, dailleurs nouslaissons ce soin aux doctes écrivains qui font des volumesà propos dun tas de pierres. Lorigine seule du nom tout mythologique de cette bar-rière, nous jette dans un monde de réflexions ; ce nom toutpoétique de Montparnasse Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHGWJW

File size:

7.1 MB (0.5 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1337 x 1868 px | 22.6 x 31.6 cm | 8.9 x 12.5 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ère du Maine, sa voisine, malgré son avenue ma-gistrale, était loin de légaler. Pour les amateurs du petit bleu et des bals de barrières,nous croyons quil ny a que la Courtille qui pourrait luiêtre opposée avec quelque avantage. Nous ne voulons pas faire lhistorique de cette barrière,lespace et les documents nous manquent, dailleurs nouslaissons ce soin aux doctes écrivains qui font des volumesà propos dun tas de pierres. Lorigine seule du nom tout mythologique de cette bar-rière, nous jette dans un monde de réflexions ; ce nom toutpoétique de Montparnasse ne serait-il pas une de ces nom-breuses antithèses que le hasard se plaît ironiquement àaccoler aux choses les plus prosaïques; car est-il rien deplus bourgeois et de plus monotone que la vie de ses habi-tants et de ceux qui la fréquentent? Le cimetière, qui se trouve à quelques pas de la barrièresur le boulevard, loin de jeter une ombre sur le tableau desa gaieté, ne faisait quaugmenter le mouvement et la cou-. BARRIÈRE MONTPARNASSE. 37 sommation ; car, à Paris, il est de bonne compagnie, aprèsavoir enterré un ami, daller boire à sa santé.... à sa mé-moire, voulons-nous dire. La spécialité des repas denterrements était aux BarreauxVerts, comme celle des festins de noces était autrefois à laBelle Polonaise ; pendant longtemps les Lucullus de la rivegauche citèrent cet établissement pour le choix de ses metset lheureuse composition de ses plats. Maintenant ils sont trois ou quatre restaurants qui se dis-putent la palme culinaire, mais la Belle Polonaise, dont len-seigne na pas changé depuis trente ans, prime toujours, etses bosquets aux grands arbres verdoyants voient constam-ment de nouveaux couples venir bégayer sous leurs om-brages les premiers mots dun amour, qui, hélas! ne durepas toujours. Ln industriel eut un matin lidée de créer, sous le rap-port de la victuaille, un établissement colossal ; cétait niplus ni moins que la cuisi