Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ne-Comédie), vis-à-vis le café Procope. Leur séjour dans ce théâtre, jusquen 1770, fut lépoquela plus brillante de la Comédie-Française. On y vit réunis,au milieu du dix-huitième siècle, Grandval, le Kain, Belle-cour, Préville, Mole, Monval, les Dugazon, les Duménil, lesClairon, les Contât et tant dautres. La salle étant devenueinsuffisante par laffluence des spectateurs français et étran-gers, on en construisit une spéciale sur lemplacementactuel de lOdéon, et la Comédie-Française sy installaen 1782, après avoir joué pendant douze ans aux Tui-leries. La l

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ne-Comédie), vis-à-vis le café Procope. Leur séjour dans ce théâtre, jusquen 1770, fut lépoquela plus brillante de la Comédie-Française. On y vit réunis,au milieu du dix-huitième siècle, Grandval, le Kain, Belle-cour, Préville, Mole, Monval, les Dugazon, les Duménil, lesClairon, les Contât et tant dautres. La salle étant devenueinsuffisante par laffluence des spectateurs français et étran-gers, on en construisit une spéciale sur lemplacementactuel de lOdéon, et la Comédie-Française sy installaen 1782, après avoir joué pendant douze ans aux Tui-leries. La l Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHD0XK

File size:

7.1 MB (0.5 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1365 x 1830 px | 23.1 x 31 cm | 9.1 x 12.2 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ne-Comédie), vis-à-vis le café Procope. Leur séjour dans ce théâtre, jusquen 1770, fut lépoquela plus brillante de la Comédie-Française. On y vit réunis,au milieu du dix-huitième siècle, Grandval, le Kain, Belle-cour, Préville, Mole, Monval, les Dugazon, les Duménil, lesClairon, les Contât et tant dautres. La salle étant devenueinsuffisante par laffluence des spectateurs français et étran-gers, on en construisit une spéciale sur lemplacementactuel de lOdéon, et la Comédie-Française sy installaen 1782, après avoir joué pendant douze ans aux Tui-leries. La liberté des théâtres, en 1791, brisa les liens de lasociété qui unissait les acteurs. Plusieurs labandonnèrentpour la nouvelle scène de la rue Richelieu, asile actuel duThéâtre-Français. Attachée par des souvenirs de reconnais-sance au gouvernement royal déchu, la nouvelle troupe futrangée par le gouvernement de la Terreur dans la classedes suspects. Les acteurs furent arrêtés et jetés en prison. ODEON. 225 en septembre 1793, et ne furent délivrés quaprès le 9 ther-midor. Dispersés sur différents théâtres, ils furent réunis par lepremier Consul, qui leur fit passer un acte dassociation,reconstituant lancienne organisation du Théâtre-Français(27 germinal an vm). LEmpire fut une nouvelle période de gloire pour laComédie-Française, qui accompagnait lEmpereur, non-seulement dans ses résidences impériales, mais à Erfurt, àDresde, où elle jouait devant des parterres de rois. Elle citait avec orgueil les noms de Talma, Joly, Monrose,Fleury, Baptiste aîné , Michot, Mars, Duchesnois. La salledu Théâtre-Français, longtemps négligée sous le rapportmatériel, vient enfin de recevoir des agrandissements etdes embellissements vraiment urgents. (V. page 227.) LOdéon, construit en 1782 sur lemplacement de lancienhôtel de Condé, fut incendié en 1799 et 1818; cest un bâti-ment isolé qui a 18 toises et demie de largeur, 29 de