Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . né à langlaise et planté darbrisseaux toujours vertsqui lui donnent un air de fraîcheur ; lorsque lEmpereurne sy promène pas, il est ouvert au public. Le jardin pu-blic se compose dune grande allée bordée darbres dechaque côté, avec une pièce deau à chaque extrémité : ilest principalement fréquenté par de vieux rentiers, desbonnes denfants, des demoiselles sur le retour en quête demaris, etc. Le jardin particulier est orné de copies en bronze desantiques suivants : le Laocoon, la Diane, lApollon du Bel-védère, lAntinous, la Vénus de Médicis; un Hercule et

. Les merveilles du nouveau Paris-- . né à langlaise et planté darbrisseaux toujours vertsqui lui donnent un air de fraîcheur ; lorsque lEmpereurne sy promène pas, il est ouvert au public. Le jardin pu-blic se compose dune grande allée bordée darbres dechaque côté, avec une pièce deau à chaque extrémité : ilest principalement fréquenté par de vieux rentiers, desbonnes denfants, des demoiselles sur le retour en quête demaris, etc. Le jardin particulier est orné de copies en bronze desantiques suivants : le Laocoon, la Diane, lApollon du Bel-védère, lAntinous, la Vénus de Médicis; un Hercule et Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHFRFB

File size:

7.1 MB (0.5 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1270 x 1967 px | 21.5 x 33.3 cm | 8.5 x 13.1 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . né à langlaise et planté darbrisseaux toujours vertsqui lui donnent un air de fraîcheur ; lorsque lEmpereurne sy promène pas, il est ouvert au public. Le jardin pu-blic se compose dune grande allée bordée darbres dechaque côté, avec une pièce deau à chaque extrémité : ilest principalement fréquenté par de vieux rentiers, desbonnes denfants, des demoiselles sur le retour en quête demaris, etc. Le jardin particulier est orné de copies en bronze desantiques suivants : le Laocoon, la Diane, lApollon du Bel-védère, lAntinous, la Vénus de Médicis; un Hercule et unestatue dOreste, par RI. Simart, et une figure de Dupaty,Cadmus combattant le serpent. On a mis devant le châteaudeux bronzes fondus par les frères Keller, sur des modèlesanciens justement célèbres : la Vénus à la tortue et le Ré-mouleur. Dans les statues modernes, on admire le Thémis-tocle et le Soldat laboureur, de M. Lemaire; le Spartacuset Cincinnatus, de M. Foyatier. A lentrée de la terrasse du [. ESPLANADE DES INVALIDES. 97 bord de leau sont accroupis deux lions de Barye qui sai-sissent par leur effrayante vérité. De lautre côté de la place de la Concorde, entre la Seineet la rue du Faubourg-Saint-Honoré, sétendent les nom-breuses allées, avenues, bosquets et jardins des Champs-Elysées, laristocratique promenade par excellence, con-duisant directement au bois de Boulogne. On ne saurait décrire la majesté du coup dœil dont onjouit sur la place de la Concorde, en voyant cette gigan-tesque avenue qui mesure près de 2000 mètres, et termi-née par lArc de Triomphe. Le Cours-la-Reine, qui borde laSeine sur une longueur de 1170 mètres, fut planté en 1628et replanté en 1723. Le Grand-Cours fut créé en 1760 et seterminait à la butte de lÉtoile. Cette butte fut nivelée en1765 par le marquis de Marigny. Les Champs-Elysées étaient autrefois le rendez-vousdes bateleurs et des saltimbanques, et lon pouvait yvoir pour deux sous tou