Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ; à la surprise avait suc-cédé une secrète inquiétude. Un des témoins présente son épée à Hugo qui avait mishabit bas. Les deux adversaires tombent en garde ; les ferssengagent ; on ferraille, on se tâte, puis tout à coup Hugose fend à fond; le coup est paré, et la riposte peut être ter-rible ; mais le poète se relève vivement en portant un coupde seconde, et cette fois son épée rencontre les côtes de sonennemi qui laisse tomber son arme. Heureusement larme,après avoir touché les os, avait glissé entre cuir et chair, etles témoins purent emmener leur ami.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ; à la surprise avait suc-cédé une secrète inquiétude. Un des témoins présente son épée à Hugo qui avait mishabit bas. Les deux adversaires tombent en garde ; les ferssengagent ; on ferraille, on se tâte, puis tout à coup Hugose fend à fond; le coup est paré, et la riposte peut être ter-rible ; mais le poète se relève vivement en portant un coupde seconde, et cette fois son épée rencontre les côtes de sonennemi qui laisse tomber son arme. Heureusement larme,après avoir touché les os, avait glissé entre cuir et chair, etles témoins purent emmener leur ami. Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHFYYJ

File size:

7.2 MB (0.5 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1247 x 2005 px | 21.1 x 34 cm | 8.3 x 13.4 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ; à la surprise avait suc-cédé une secrète inquiétude. Un des témoins présente son épée à Hugo qui avait mishabit bas. Les deux adversaires tombent en garde ; les ferssengagent ; on ferraille, on se tâte, puis tout à coup Hugose fend à fond; le coup est paré, et la riposte peut être ter-rible ; mais le poète se relève vivement en portant un coupde seconde, et cette fois son épée rencontre les côtes de sonennemi qui laisse tomber son arme. Heureusement larme,après avoir touché les os, avait glissé entre cuir et chair, etles témoins purent emmener leur ami. À six heures du soir,Hugo était de retour a Paris et dînait de grand appétit.... Ce qui prouve que ce méchant mot du monsieur qui avaitparlé de virginité frisait fort la calomnie, et il esi permis decroire quil ne leût pas fait sil navait ignoré cette anec-dote parfaitement historique. La place des Victoires, située dans la partie la plus mou-vementée de la ville, à peu de distance de la rue Mont-. ARC DU CARROUSEL. 85 martre et de la rue Vivienne, fut créée en 1685 par ordre duduc de La Feuillade, dont une rue voisine porte le nom. La statue équestre de Louis XIV qui lornait fut briséeen 1792. Le monument qui la décore actuellement futinauguré le 25 août 1822, et est dû à M. Bosio; il repré-sente Louis XIV à cheval et vêtu en empereur romain coiffédune énorme perruque. La sculpture est lourde et ronde,mais lensemble a un caractère monumental qui résulte delharmonie des lignes principales et de la juste proportionqui existe entre la monture et le cavalier. Le piédestal estorné de deux bas-reliefs dûs à M. Bosio neveu, et repré-sentent le Passage du Rhin et Louis XIV distribuant des récom-penses militaires. La place du Carrousel et la place Napoléon III forment lescours colossales des Tuileries et du nouveau Louvre. ( V. p. 4 9). La première, ainsi nommée sous Louis XIV, ne fut défi-nitivement terminée quaprès 1848,