Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . etit nombre dexceptions près, ce personnel se re-nouvelle tous les soirs, car cest le goût du spectacle à bonmarché qui envoie au chef de claque des amateurs pour sesplaces, quil vend à prix réduit. Des garçons coiffeurs, desgarçons de salle, qui ont une vocation malheureuse pour lethéâtre, forment le noyau des intimes; quelques commisde magasin, quelques employés de bureau se risquent timi-dement aux solitaires. Et cest avec de pareilles recrues, desconscrits, que le chef de claque doit livrer ces batailles déci-sives, doù dépendent le succès dune pièce,

. Les merveilles du nouveau Paris-- . etit nombre dexceptions près, ce personnel se re-nouvelle tous les soirs, car cest le goût du spectacle à bonmarché qui envoie au chef de claque des amateurs pour sesplaces, quil vend à prix réduit. Des garçons coiffeurs, desgarçons de salle, qui ont une vocation malheureuse pour lethéâtre, forment le noyau des intimes; quelques commisde magasin, quelques employés de bureau se risquent timi-dement aux solitaires. Et cest avec de pareilles recrues, desconscrits, que le chef de claque doit livrer ces batailles déci-sives, doù dépendent le succès dune pièce, Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CH97EK

File size:

7.1 MB (0.5 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1294 x 1931 px | 21.9 x 32.7 cm | 8.6 x 12.9 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . etit nombre dexceptions près, ce personnel se re-nouvelle tous les soirs, car cest le goût du spectacle à bonmarché qui envoie au chef de claque des amateurs pour sesplaces, quil vend à prix réduit. Des garçons coiffeurs, desgarçons de salle, qui ont une vocation malheureuse pour lethéâtre, forment le noyau des intimes; quelques commisde magasin, quelques employés de bureau se risquent timi-dement aux solitaires. Et cest avec de pareilles recrues, desconscrits, que le chef de claque doit livrer ces batailles déci-sives, doù dépendent le succès dune pièce, la réputationdun auteur, la carrière dun artiste. Je me fais idée que si la vente de ses places forme leprincipal chapitre du budget de M. lentrepreneur, ce cha-pitre nest pas unique. La reconnaissance des auteurs, celledes artistes, qui veulent se faire soigner dans leurs entrées,leurs sorties et dans certains rôles tout entiers, doiventaussi se traduire pour lui en profits dont nul ne contesterala légitimité.. 23 LE CHEF DE CLAQUE. 355 Avec ces ressources, lentrepreneur de succès dramatiquesse transforme souvent en capitaliste. 11 en est qui sontdevenus les commanditaires ou les banquiers -de leursdirecteurs. Il a été souvent question de supprimer la claque, on. areconnu que cétait une utopie. Nos salles de théâtre nesupporteraient pas impunément la perte de ce mouvementqui les anime et les fait paraître vivantes, même quandelles sont à moitié vides. Je me souviens, avant que lil-lustre et regrettable Rachel neût galvanisé la tragédie,davoir assisté, au Théâtre-Français, à une représentation duvieux répertoire, à laquelle il ny avait pour ainsi dire quela claque et moi. On avait commencé par une comédie deMolière, dans laquelle Monrose père (il nétait heureuse-ment pas encore question du fils) sétait montré étourdis-sant de verve et dentrain, comme si la salle eût été pleine.On finit par Horace, de Corneille, avec Joanny