Alamy logo

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ©chal deBichelieu, le Maistre de Sacy, de Renneville,Voltaire, Latude, célèbre par ses évasions ; Linguet; le prévôtde Beaumont, qui resta au secret pendant vingt-deux ans à laBastille, à Vincennes, à Charenton, et dont la famille ignorapendant dix ans ce quil était devenu, etc. Nous avons parlé de la situation des grands personnages,de leur manière de vivre et dagir. Il nous répugne de direle sort réservé aux prisonniers obscurs ou célèbres quela vengeance ou lindifférence condamnait à une vie de pri-vations et de torture. Souvent ce nétait

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ©chal deBichelieu, le Maistre de Sacy, de Renneville,Voltaire, Latude, célèbre par ses évasions ; Linguet; le prévôtde Beaumont, qui resta au secret pendant vingt-deux ans à laBastille, à Vincennes, à Charenton, et dont la famille ignorapendant dix ans ce quil était devenu, etc. Nous avons parlé de la situation des grands personnages,de leur manière de vivre et dagir. Il nous répugne de direle sort réservé aux prisonniers obscurs ou célèbres quela vengeance ou lindifférence condamnait à une vie de pri-vations et de torture. Souvent ce nétait Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CHG431

File size:

7.2 MB (0.7 MB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1320 x 1894 px | 22.4 x 32.1 cm | 8.8 x 12.6 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Les merveilles du nouveau Paris-- . ©chal deBichelieu, le Maistre de Sacy, de Renneville,Voltaire, Latude, célèbre par ses évasions ; Linguet; le prévôtde Beaumont, qui resta au secret pendant vingt-deux ans à laBastille, à Vincennes, à Charenton, et dont la famille ignorapendant dix ans ce quil était devenu, etc. Nous avons parlé de la situation des grands personnages,de leur manière de vivre et dagir. Il nous répugne de direle sort réservé aux prisonniers obscurs ou célèbres quela vengeance ou lindifférence condamnait à une vie de pri-vations et de torture. Souvent ce nétait ni le roi, ni leministre, ni le parlement qui jetait une foule dindividus à laBastille : cétait un favori ou même le favori dun favori quifaisait écrouer ses ennemis ou ceux qui le gênaient au moyendune lettre de cachet en blanc : cétait une sorte de bonpour confisquer à plaisir la vie et la liberté dun citoyeninnocent. Toutes ces malheureuses victimes végétaientdans des cachots malsains, sans air, sans nourriture, sans. PLACE ROYALE. 79 consolation. Ces privations ne suffisaient pas pour assouvirla vengeance et la barbarie des geôliers subalternes ; on lesenchaînait par le cou, par les pieds et les mains, et on leslaissait pourrir ainsi dans les oubliettes. Lorsquon a renversé ce vaste abîme de douleurs, com-bien en a-t-on trouvé rivés aux murs dans des positionseffrayantes; dautres quon avait jetés dans des culs debasse-fosse, et dont la poitrine était brisée par les bouletsenchaînés à leurs corps ! Ce nétait pas assez de détruirelhomme, il fallait encore détruire le nom, que lon chan-geait par un autre. Le 14 juillet 1789, la Bastille fut attaquée et détruite defond en comble, et il nen reste plus aujourdhui quune vasteplace où sélève une colonne de fonte de 47 mètres dehauteur, dite Colonne de juillet, monument commémoratif dela Révolution de 1830