Les martyrs : recueils de pièces authentiques sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle . oun-i et Jean-BaptistePiek-i. Celui-ci mourut lannée suivante sans quon sache silse repentit de sa défection. Cependant la foi du petit troupeau, ébranlée un instant,nétait point anéantie. Les conversions se multipliaient. Louisde Gonzague, le disciple de Xavier, continuait à prêcher lE-vangile dans la plaine du Naï-po ; le nombre des chrétiens aug-mentait considérablement dans cette province. Ce nétaient picsseulement des familles de nobles et de lettrés qui embrassaientla

- Image ID: 2AWEDM1
Les martyrs : recueils de pièces authentiques sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle . oun-i et Jean-BaptistePiek-i. Celui-ci mourut lannée suivante sans quon sache silse repentit de sa défection. Cependant la foi du petit troupeau, ébranlée un instant,nétait point anéantie. Les conversions se multipliaient. Louisde Gonzague, le disciple de Xavier, continuait à prêcher lE-vangile dans la plaine du Naï-po ; le nombre des chrétiens aug-mentait considérablement dans cette province. Ce nétaient picsseulement des familles de nobles et de lettrés qui embrassaientla Stock Photo
Enlarge
https://www.alamy.com/licenses-and-pricing/?v=1 https://www.alamy.com/les-martyrs-recueils-de-pices-authentiques-sur-les-martyrs-depuis-les-origines-du-christianisme-jusquau-xxe-sicle-oun-i-et-jean-baptistepiek-i-celui-ci-mourut-lanne-suivante-sans-quon-sache-silse-repentit-de-sa-dfection-cependant-la-foi-du-petit-troupeau-branle-un-instantntait-point-anantie-les-conversions-se-multipliaient-louisde-gonzague-le-disciple-de-xavier-continuait-prcher-le-vangile-dans-la-plaine-du-na-po-le-nombre-des-chrtiens-aug-mentait-considrablement-dans-cette-province-ce-ntaient-picsseulement-des-familles-de-nobles-et-de-lettrs-qui-embrassaientla-image342681473.html
Les martyrs : recueils de pièces authentiques sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle . oun-i et Jean-BaptistePiek-i. Celui-ci mourut lannée suivante sans quon sache silse repentit de sa défection. Cependant la foi du petit troupeau, ébranlée un instant,nétait point anéantie. Les conversions se multipliaient. Louisde Gonzague, le disciple de Xavier, continuait à prêcher lE-vangile dans la plaine du Naï-po ; le nombre des chrétiens aug-mentait considérablement dans cette province. Ce nétaient picsseulement des familles de nobles et de lettrés qui embrassaientla
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AWEDM1
Les martyrs : recueils de pièces authentiques sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle . oun-i et Jean-BaptistePiek-i. Celui-ci mourut lannée suivante sans quon sache silse repentit de sa défection. Cependant la foi du petit troupeau, ébranlée un instant,nétait point anéantie. Les conversions se multipliaient. Louisde Gonzague, le disciple de Xavier, continuait à prêcher lE-vangile dans la plaine du Naï-po ; le nombre des chrétiens aug-mentait considérablement dans cette province. Ce nétaient picsseulement des familles de nobles et de lettrés qui embrassaientla foi ; les cultivateurs, les hommes de labeur, les gens du baspeuple, les pauvres, recevaient, eux aussi, le don de Jésus-Christ. Lannée suivante 1787, les clameurs contre la religionse calmèrent peu âpeu, les contradictions furent moins vives,et plusieurs de ceux qui avaient cédé à lorage, manifestèrentleur repentir. Pierre entre autres, qui avait succonibépar faiblesse, revint de nouveau trouver François-Xavier et lesfrères Tieng, Iak-iong et Iak-tsien. Ceux-ci le j-eçurent à brasouverts.. lôS Les Martyrs Cest vers cette époque que, pour favoriser la propagation delEvangile, et confirmer dans la foi les néophytes, François-Xavier, Pierre, les frères Tieng et autres chrétiens influentsformèrent le dessein détablir entre eux la hiérarchie sacrée.Cette pensée, quelque étrange quelle setnble, était néanmoinsbien naturelle. Nayant pas le bonheur, comme les chrétiens deChine leurs modèles, de posséder des pasteurs venus de lOcci-dent, les chrétiens de Corée comprenaient cependant très bienquune église ne peut pas subsister sans chef. Dans leur igno-rance sur la nature du sacerdoce, sur sa transmission par unechaîne non interrompue qui remonte jusquau souverain PrêtreJésus-Christ, ils crurent ne pouvoir rien faire de mieux que dese créera eux-mêmes des évêques et des prêtres. Pierre avait vu à Péking la hiérarchie catholique

Similar stock images