Alamy logo

Le Monde moderne . rait le servit à mer-veille dans celte nouvelle tentative, oùse retrouvent aussi I acuité et lamer-tume distinguée de son esprit. Dans la])remière de ses compositions, uneMarianne, très vivante, (pioiciuc allégo-rique, sert des portions à de hâves pro-los: dans la seconde, où llamboie cellelégende : « Aux vrais pauvres, les mau-vais riches », une queue de mendiantsmaupiteux se presse à la porte lumi-neuse ouverte par une seconde Ma-riaime. La troisième offre une éton-nante guirlande de bébés aux expres-sions les plus diverses el les plus réus-sies, car Steinlen a toujours ex

Le Monde moderne . rait le servit à mer-veille dans celte nouvelle tentative, oùse retrouvent aussi I acuité et lamer-tume distinguée de son esprit. Dans la])remière de ses compositions, uneMarianne, très vivante, (pioiciuc allégo-rique, sert des portions à de hâves pro-los: dans la seconde, où llamboie cellelégende : « Aux vrais pauvres, les mau-vais riches », une queue de mendiantsmaupiteux se presse à la porte lumi-neuse ouverte par une seconde Ma-riaime. La troisième offre une éton-nante guirlande de bébés aux expres-sions les plus diverses el les plus réus-sies, car Steinlen a toujours ex Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

The Reading Room / Alamy Stock Photo

Image ID:

2AM1RBC

File size:

7.1 MB (402.6 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1410 x 1772 px | 23.9 x 30 cm | 9.4 x 11.8 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

Le Monde moderne . rait le servit à mer-veille dans celte nouvelle tentative, oùse retrouvent aussi I acuité et lamer-tume distinguée de son esprit. Dans la])remière de ses compositions, uneMarianne, très vivante, (pioiciuc allégo-rique, sert des portions à de hâves pro-los: dans la seconde, où llamboie cellelégende : « Aux vrais pauvres, les mau-vais riches », une queue de mendiantsmaupiteux se presse à la porte lumi-neuse ouverte par une seconde Ma-riaime. La troisième offre une éton-nante guirlande de bébés aux expres-sions les plus diverses el les plus réus-sies, car Steinlen a toujours excellé ànoter les impressions fugaces de 1 en-fance, à traduire lingénuité du premierAge, la candeur des regards étonnés,curieux, amoureux de vie. qui séveil-lent à peine aux chagrins du monde. iennent ensuite des tableaux popu-laires, des anecdotes, dont la plupartsont des leuvres rares. (|ui ne valentpas seulement ]>ar ce quils révèlent depositif comme documents exacts de STKIM.KN. Stei.vlex. — Affiche pour le romau Le lkemine celte heure. En effet, si lintérieurdomnibus ou les petites blanchisseusesqui passent sur les boulevards sontdamusantes notes pour les iliineurs in-téressés par tous les aspects de la viedes cités, les autres motifs, en nous ini-tiant aux souffrances des humbles ou des misérables, nous apitoient dautantplus profondément quils nont rien decherché, de prétentieux, de vignettede romance, rien de déclamatoire. Etcomme ils révèlent nettement, ce quiinconsciemment nous ravit, lâme affec-tive et compatissante de lartiste I sTriM.rx

Save up to 30% with our image packs

Pre-pay for multiple images and download on demand.

View discounts