Larousse universel en 2 volumes; nouveau dictionnaire encyclopédique publié sous la direction de Claude Augé . ots. Saboteur, etise [eu-ze] n. Personne qui sa-bote, qui fait du bruit avec ses Pabots. Personne quiexécute louvrage vite et mal ; qui. par malveillance,détériore un organe de machine ou d appareil. Sabotier ft-éj, ère n. Ouvrier qui fait des sa-bots. Personne qui fait du bruit avec ses sabots. Sabotière n. f. Sorte de danse quon exécuteen sabots. Atelier de sabotier. Baignoire en formede sabot. (Se dit aussi, par corruption, pour sorbe-:, re. SabOlllade n. f. Action de sabouler. Syn

- Image ID: 2AKPFEE
Larousse universel en 2 volumes; nouveau dictionnaire encyclopédique publié sous la direction de Claude Augé . ots. Saboteur, etise [eu-ze] n. Personne qui sa-bote, qui fait du bruit avec ses Pabots. Personne quiexécute louvrage vite et mal ; qui. par malveillance,détériore un organe de machine ou d appareil. Sabotier ft-éj, ère n. Ouvrier qui fait des sa-bots. Personne qui fait du bruit avec ses sabots. Sabotière n. f. Sorte de danse quon exécuteen sabots. Atelier de sabotier. Baignoire en formede sabot. (Se dit aussi, par corruption, pour sorbe-:, re. SabOlllade n. f. Action de sabouler. Syn
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AKPFEE
Larousse universel en 2 volumes; nouveau dictionnaire encyclopédique publié sous la direction de Claude Augé . ots. Saboteur, etise [eu-ze] n. Personne qui sa-bote, qui fait du bruit avec ses Pabots. Personne quiexécute louvrage vite et mal ; qui. par malveillance,détériore un organe de machine ou d appareil. Sabotier ft-éj, ère n. Ouvrier qui fait des sa-bots. Personne qui fait du bruit avec ses sabots. Sabotière n. f. Sorte de danse quon exécuteen sabots. Atelier de sabotier. Baignoire en formede sabot. (Se dit aussi, par corruption, pour sorbe-:, re. SabOlllade n. f. Action de sabouler. Syn. SABOULAGE OU SABOUIEMENT n m. Sabouler [lé v. a Tirailler, secouer, houspil-ler. Fiq. Réprimander. sabOUleuX [leÛ] n. m. Arg. Nom donnéautrefois à des mendiants qui sollicitaient la pitiépublique en se mettant un morceau de savon dansla bouche, ce qui leur permettait décumer commedes épileptiques. Sabouraud Itavmond-Jacques-Adrien), méde-cin dermatologiste français, né à Nantes en 1884,auteur dun important traité des Maladies du cuirchevelu. LAR. UNIV., 2 V. — T. IL — 819 — SAC. sabrage n. m. Action de sabrer. Opérationconsistant à débarrasser les peaux de mouton brutesdes ordures contenues dans la laine, en les battantavec des tringles de fer dites sabres, Sabran (Garsinde de), comtesse de Provence,femme du comte Alphonse II, protectrice des trou-badours (xiii* s.). Sabran (comtesse de), née vers 1695, une desmaîtresses du Régent, célèbre par sa grâce, son es-prit et sa beauté. Sabre n.m.allem.s.ï/W). Sorte dépée qui ne tran-che que dun côté : un sabre de cavalerie. Sobre dabor-dage, ancien sabre de marine â lame large et forte,dont la poignée était munie dune épaisse coquillede fer pour protéger toute la main./•>;/. La force mi-litaire : la domination du sabre. Traîneur de sabre,militaire qui affecte des airs de bravache. Fam.Coup de sabre, bouche large. Sabre de bois! sorte dejuron familier. Escrime au sabre : faire du