Grand traité d'instrumentation et d'orchestration modernes ..: Oeuvre 10me . -ment seul qui,exécutant des traits ou un dessin complique sans raison plausible, pendant un air,distrait 1 attention de laudi-teur de snii véritable objet, et gêne, et embarrasse, et impatiente le chanteur, au lieu de laider et de le soutenir, (e nest pasquSl faille pousser la simplicité des accompagnements au point de rejeter les dessins dorchestre, dimt I expression est par-i.mle et I intérêt musical véritable; surtout quand ils sont entremêles de petits silences qui donnent un peu de i.ililude rhylh-mique aux mouv

- Image ID: 2AWT0K0
Grand traité d'instrumentation et d'orchestration modernes ..: Oeuvre 10me . -ment seul qui,exécutant des traits ou un dessin complique sans raison plausible, pendant un air,distrait 1 attention de laudi-teur de snii véritable objet, et gêne, et embarrasse, et impatiente le chanteur, au lieu de laider et de le soutenir, (e nest pasquSl faille pousser la simplicité des accompagnements au point de rejeter les dessins dorchestre, dimt I expression est par-i.mle et I intérêt musical véritable; surtout quand ils sont entremêles de petits silences qui donnent un peu de i.ililude rhylh-mique aux mouv Stock Photo
Enlarge
https://www.alamy.com/licenses-and-pricing/?v=1 https://www.alamy.com/grand-trait-dinstrumentation-et-dorchestration-modernes-oeuvre-10me-ment-seul-quiexcutant-des-traits-ou-un-dessin-complique-sans-raison-plausible-pendant-un-airdistrait-1-attention-de-laudi-teur-de-snii-vritable-objet-et-gne-et-embarrasse-et-impatiente-le-chanteur-au-lieu-de-laider-et-de-le-soutenir-e-nest-pasqusl-faille-pousser-la-simplicit-des-accompagnements-au-point-de-rejeter-les-dessins-dorchestre-dimt-i-expression-est-par-imle-et-i-intrt-musical-vritable-surtout-quand-ils-sont-entremles-de-petits-silences-qui-donnent-un-peu-de-iililude-rhylh-mique-aux-mouv-image342890772.html
Grand traité d'instrumentation et d'orchestration modernes ..: Oeuvre 10me . -ment seul qui,exécutant des traits ou un dessin complique sans raison plausible, pendant un air,distrait 1 attention de laudi-teur de snii véritable objet, et gêne, et embarrasse, et impatiente le chanteur, au lieu de laider et de le soutenir, (e nest pasquSl faille pousser la simplicité des accompagnements au point de rejeter les dessins dorchestre, dimt I expression est par-i.mle et I intérêt musical véritable; surtout quand ils sont entremêles de petits silences qui donnent un peu de i.ililude rhylh-mique aux mouv
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AWT0K0
This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.
Grand traité d'instrumentation et d'orchestration modernes ..: Oeuvre 10me . -ment seul qui,exécutant des traits ou un dessin complique sans raison plausible, pendant un air,distrait 1 attention de laudi-teur de snii véritable objet, et gêne, et embarrasse, et impatiente le chanteur, au lieu de laider et de le soutenir, (e nest pasquSl faille pousser la simplicité des accompagnements au point de rejeter les dessins dorchestre, dimt I expression est par-i.mle et I intérêt musical véritable; surtout quand ils sont entremêles de petits silences qui donnent un peu de i.ililude rhylh-mique aux mouvements du chant, et nobligent pas la mesure a une exactitude metronomique. Ainsi, quoi quen disent plu -sieurs grands artistes,le dessin gémissant des Violoncelles,dans lair si pathétique du dernier acte de (inillnunii>-lill,Ae Kos-sini, -^^ Sois immobile ^ ••> est dun effet louchant, admirable; il rend lidée du morceau complexe, sans doute,m s.ins cnliaverle chant,doni il augmente au (ontraire la poi^^iiaiite el sublime e\j>ression. .1 .. ,•!?? I n Instrument seul chaittant à Torduslre une phrase dessinee comme la mélodie vocale,et formant avec elle une sorle di duo, < siaussi lijrl souvent dun excellent ellel. Le (or solo qui dans le second acte de la Vestale^àe Sponlini, murmure en duo avec Julia Tair sidouloureusement passionne. iiToique jimplore,« donne bien plus dinlensite a Taccenl de la partie vocale^ le timbre mysterieux,voilc etun peu pénilile du (lor en Fa ne fut jamais plus inf^enieusemejil ni plus dramatiquement employé. II tn est de même de la (lavaline de Hachel, actnmpa^nee par un solo de (,or An filais, au 2- acte de la Juive de H.i-Icvy. La voix faible et louchante de F Instrument sunit on ne peut mieux dans cette scène a la voix suppliante de lajeune fille. = . • •— • , , ., • „? Largo espressivo # ( UI.SV.„ Ml 9 . coii sia I.f.i. I- \. Cl.MilM.I I I , .1. Il MOI.ONCF.LI.I

Search stock photos by tags