Alamy logo

. Encyclopédie de la musique et dictionnaire du Conservatoire ... compte en outre de la diUérence entre 1. RoBERDAV conseille dans VAduertissemeni de ses Fugues et Ca-prices, (le jouer sans hâte : ?> Il ne me reste plus quà vous dire queles Caprices doivent fqinnt à la m^^sure) se jouer à disrrétion et fortlentemi^nt quoy quils soient notés i»ar di-S crochues et doubles-cro-chues. I [Archives fies Maîtres de lOrgue, vol. ill. p. 2 ) La lenteurdu mouTemeiit peut nous faire comprendre pourquoi, dans les œuvresdes anciens milircs et même dans relies de Bach, on rencontre desoctaves ou des quin

. Encyclopédie de la musique et dictionnaire du Conservatoire ... compte en outre de la diUérence entre 1. RoBERDAV conseille dans VAduertissemeni de ses Fugues et Ca-prices, (le jouer sans hâte : ?> Il ne me reste plus quà vous dire queles Caprices doivent fqinnt à la m^^sure) se jouer à disrrétion et fortlentemi^nt quoy quils soient notés i»ar di-S crochues et doubles-cro-chues. I [Archives fies Maîtres de lOrgue, vol. ill. p. 2 ) La lenteurdu mouTemeiit peut nous faire comprendre pourquoi, dans les œuvresdes anciens milircs et même dans relies de Bach, on rencontre desoctaves ou des quin Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

The Reading Room / Alamy Stock Photo

Image ID:

2AG0TF4

File size:

7.2 MB (213 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

2232 x 1120 px | 37.8 x 19 cm | 14.9 x 7.5 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Encyclopédie de la musique et dictionnaire du Conservatoire ... compte en outre de la diUérence entre 1. RoBERDAV conseille dans VAduertissemeni de ses Fugues et Ca-prices, (le jouer sans hâte : ?> Il ne me reste plus quà vous dire queles Caprices doivent fqinnt à la m^^sure) se jouer à disrrétion et fortlentemi^nt quoy quils soient notés i»ar di-S crochues et doubles-cro-chues. I [Archives fies Maîtres de lOrgue, vol. ill. p. 2 ) La lenteurdu mouTemeiit peut nous faire comprendre pourquoi, dans les œuvresdes anciens milircs et même dans relies de Bach, on rencontre desoctaves ou des quintes successives entre lesquelles il ne se trouvequune note de valeur assez breveet sans mouvement contraire(Vovezpar exemple : la Fwjue en ta mineur pour orgue ; mesures 43, 61-fi2;le premier chœur de la Cantate Uns ist ein Kind geboren {B. p. 142,XXX. p. 24. mes. 8 et passim). Voyez aussi J. Pachelbei-, choral 0Lamm Gottes unschulditj, éd. A. Sandbebger (1903), pasre 122. 7« acco-ade, 5» mesure, octav->s cachées entre le ténor et lalrn :. r r r-f Les anciens compositeurs considéraient quune note entre les quintesou les octaves suffisait pour sauver ces fautes. lorgue el le Piano forte. Allegro veut dire seulementgai, et Viuoce, vif, sans aucune exagéraiion. LancienAdagio est la plupart du temps moins lent que lenôtre. Dans VAndanle, la noire doit i^lie prise à peuprès comme dans lancien Menait. L. Largo seul estextrêmement lent. » Dans lAvis au lecteur placé en tète de ses Capriccii(Rome, 1624), FREsconALDi fait les remarques suivan-tes : (I Les commencements doivent se jouer Adagioalin de donner plus de charme et de vie à ce qui suit.On doit soutenir longtemps les cadences avant decommencer le passage suivant; si, dans une mesuretriple ou sesqniallère, les cadences sont majeures,elles doivent être jouées Adagio, el un peu plus vilesi elles sont mineures; sil y a trois semiminimes(trois noires dans la mesure), elles doivent être jouées encor

Save up to 30% with our image packs

Pre-pay for multiple images and download on demand.

View discounts