. Dictionnaire de physiologie. Physiology. DIOPTRIQUE OCULAIRE. 127 les belles expériences de F. Plateau) qu'à percevoir des mouvements, la perception des formes paraissant faire défaut chez ces animaux. 76. L'Åil de Copilia (un copépode) est bien fait pour démontrer qu'il ne suffit pas que les détails anatomiques semblent se prêter à la formation d'une image (renversée) pour qu'on puisse admettre qu'une telle image soit réellement perçue. Un cristallin (fig. 81) biconvexe ferme en avant l'Åil, large espace rempli d'une masse transparente. Très loin en arrière, vers ab, il y a un cÃ

- Image ID: PFB5XJ
. Dictionnaire de physiologie. Physiology. DIOPTRIQUE OCULAIRE. 127 les belles expériences de F. Plateau) qu'à percevoir des mouvements, la perception des formes paraissant faire défaut chez ces animaux. 76. L'Åil de Copilia (un copépode) est bien fait pour démontrer qu'il ne suffit pas que les détails anatomiques semblent se prêter à la formation d'une image (renversée) pour qu'on puisse admettre qu'une telle image soit réellement perçue. Un cristallin (fig. 81) biconvexe ferme en avant l'Åil, large espace rempli d'une masse transparente. Très loin en arrière, vers ab, il y a un cÃ
Central Historic Books / Alamy Stock Photo
Image ID: PFB5XJ
. Dictionnaire de physiologie. Physiology. DIOPTRIQUE OCULAIRE. 127 les belles expériences de F. Plateau) qu'à percevoir des mouvements, la perception des formes paraissant faire défaut chez ces animaux. 76. L'Åil de Copilia (un copépode) est bien fait pour démontrer qu'il ne suffit pas que les détails anatomiques semblent se prêter à la formation d'une image (renversée) pour qu'on puisse admettre qu'une telle image soit réellement perçue. Un cristallin (fig. 81) biconvexe ferme en avant l'Åil, large espace rempli d'une masse transparente. Très loin en arrière, vers ab, il y a un cône cristallin, et derrière lui il y a trois rhabdomes. En supposant que le cristallin projette sur le fond de l'Åil une image renversée, celle-ci ne pourrait pas être perçue comme telle par les trois rhabdomes. ExNER a émis l'hypothèse suivante au sujet du fonc- tionnement de cet Åil. La rétinule est entourée de fibres musculaires, qui en se contractant semblent de- voir agir (à travers les deux longues traînées de tissu) sur le cristallin, l'incliner à droite et à gauche. L'image hypothétique projetée au fond de l'Åil se déplacerait sur les rhabdomes, et ses différents points pourraient être perçus successivement. Cet Åil agirait à la manière d'une série d'yeux simples, ou d'une série de taches oculaires. 77. L'appareil dioptrique des mollusques supérieurs mérite encore une mention spéciale. Plus que les yeux simples des arthropodes, il est construit d'après les prin- cipe de celui des vertébrés (chambre obscure munie d'un système dioptrique collecteur). Sa rétine semble être constituée franchement pour la perception de cette image; ses bâtonnets, excessivement nombreux, sont tournés vers l'extérieur. L'Åil des céphalopodes, très grand, possède (aupoint de vue dioptrique, sinon au point de vue de la morpho- logie) une cornée transpar

Similar stock images