. De l'électrisation localisée et de son application a la pathologie et a la thérapeutique. FiG. 36. — Attitude de la main de Musset tenant une plume pourécriref après le trailement. rapide, que Musset put, au mois daoût, écrire et dessiner, et bien quil eûtinterrompu son traitement pendant plusieurs mois et à plusieurs reprises,les premières phalanges de lindex et du médius se fléchirent à angle droitsur les métacarpiens ; les deux dernières sétendirent complètement ; quantà lattitude et aux mouvements volontaires des deux derniers doigts, ilsfurent aussi en voie damélioration, et il nest pas

. De l'électrisation localisée et de son application a la pathologie et a la thérapeutique. FiG. 36. — Attitude de la main de Musset tenant une plume pourécriref après le trailement. rapide, que Musset put, au mois daoût, écrire et dessiner, et bien quil eûtinterrompu son traitement pendant plusieurs mois et à plusieurs reprises,les premières phalanges de lindex et du médius se fléchirent à angle droitsur les métacarpiens ; les deux dernières sétendirent complètement ; quantà lattitude et aux mouvements volontaires des deux derniers doigts, ilsfurent aussi en voie damélioration, et il nest pas Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

The Reading Room / Alamy Stock Photo

Image ID:

2AFRN1A

File size:

7.2 MB (324.2 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1653 x 1512 px | 28 x 25.6 cm | 11 x 10.1 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. De l'électrisation localisée et de son application a la pathologie et a la thérapeutique. FiG. 36. — Attitude de la main de Musset tenant une plume pourécriref après le trailement. rapide, que Musset put, au mois daoût, écrire et dessiner, et bien quil eûtinterrompu son traitement pendant plusieurs mois et à plusieurs reprises,les premières phalanges de lindex et du médius se fléchirent à angle droitsur les métacarpiens ; les deux dernières sétendirent complètement ; quantà lattitude et aux mouvements volontaires des deux derniers doigts, ilsfurent aussi en voie damélioration, et il nest pas douteux que, dans unavenir prochain, la guérison serait complète, si Musset continuait de sesoumettre au traitement faradique. En attendant cette guérison complète, ilpeut se servir de sa main malade pour exercer létat dexpéditionnaire,comme on le voit dans la figure 36 qui représente sa main dessinée daprèsnature après le traitement, et tenant une plume pour écrire.. FiG. 37. Main de Musset vue par sa face palmaire, après le traitement. — Jai engagéMusset à essayer de placer sa main dans lattilude pathologique quelle conser-vait avant le traitement, pour que la comparaison de létat antérieur avec létatactuel fût plus exacte. Dans la figure 37, qui représente la main guérie dans cetteattitude, on voit que Musset ne peut parvenir à renverser ses premières pha-langes sur les métacarpiens, comme elles sétaient placées malgré lui avant le 206 PARALYSIES PAU LÉSION TRAUMATIQUE DIÎS NERFS MIXTES,traitemeol; que les têles des métacarpiens ne font pas plus de saillie quàlétat normal, et que les tendons des fléchisseurs ne sont plus visibles dans lapaume de la main. De plus, les émineuces thénar et hypothéuar C, D, forment lesreliefs naturels dus aux masses musculaires aujourdhui bien développées. —Le tissu cellulaire est plus abondant; la pulpe a reparu; enfin, les phalangesnont plus cette apparence osseuse comme dans la f