Alamy logo

. comptesrendusheb73acad. es naturelles. i 920 ) » Suivant les procédés ordinaires de la myographie, on fixe, dans nue première expérience (ligne i), le point auquel correspond l'excitation électrique destinée aux nerfs, et l'on obtient en e le signal de celte exci- tation.. » Dans une seconde expérience (ligne 2), on fait agir l'excitation, non pas sur la torpille, mais directement sur le nerf de la grenouille. On obtient un tracé qui montre qu'un temps cg, assez considérable, s'est écoulé entre l'excitation et le signal du mouvement : c'est la mesure du temps con- sommé par la

. comptesrendusheb73acad. es naturelles. i 920 ) » Suivant les procédés ordinaires de la myographie, on fixe, dans nue première expérience (ligne i), le point auquel correspond l'excitation électrique destinée aux nerfs, et l'on obtient en e le signal de celte exci- tation.. » Dans une seconde expérience (ligne 2), on fait agir l'excitation, non pas sur la torpille, mais directement sur le nerf de la grenouille. On obtient un tracé qui montre qu'un temps cg, assez considérable, s'est écoulé entre l'excitation et le signal du mouvement : c'est la mesure du temps con- sommé par la  Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

The Book Worm / Alamy Stock Photo

Image ID:

RED0D1

File size:

7.2 MB (255.1 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

2601 x 961 px | 22 x 8.1 cm | 8.7 x 3.2 inches | 300dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. comptesrendusheb73acad. es naturelles. i 920 ) » Suivant les procédés ordinaires de la myographie, on fixe, dans nue première expérience (ligne i), le point auquel correspond l'excitation électrique destinée aux nerfs, et l'on obtient en e le signal de celte exci- tation.. » Dans une seconde expérience (ligne 2), on fait agir l'excitation, non pas sur la torpille, mais directement sur le nerf de la grenouille. On obtient un tracé qui montre qu'un temps cg, assez considérable, s'est écoulé entre l'excitation et le signal du mouvement : c'est la mesure du temps con- sommé par la grenouille avant la production du tracé. » Dans une troisième expérience (ligne 3), on fait agir l'excitation sur le nerf de la torpille, et l'on recueille la décharge de celle-ci pour provoquer le mouvement de la grenouille-signal. On voit que l'intervalle et qui s'écoule cette fois entre l'excitation et le mouvement est plus considérable que dans le cas précèdent. Mais il est clair que l'on doit retrancher de cet intervalle le temps eg dépensé par la grenouille; de sorte que le reste gt représente le temps que la torpille elle-même a consommé entre le moment où son nerf a été excité et celui où elle a foiu-ni sa décharge électrique. » Ces deux temps, mesurés au diapason, correspondent à -^ de seconde pour la grenouille, à -^ pour la torpille : ils sont donc sensiblement égaux. » Poiu' pousser plus loin l'analyse, il faudrait, iiuilaut ce que Heliiiholtz a réalisé pour l'appareil moteur, faire la part du temps exigé par la trans- mission de l'excitation dans le nerf électrique et de celui qui a été con- sommé par Tappareil de la torpille à titre de temps perdu. Or on sait que le temps perdu d'un nuiscle de grenouille est d'environ ^hi '^^ seconde. Ce temps constitue la plus grande partie du retard eg du signal de la gre- nouille. Quant à la transmissi

Save up to 30% with our image packs

Pre-pay for multiple images and download on demand.

View discounts