Chirurgie journalière des hopitaux de Paris : répertoire de thérapeutique chirurgicale . g. 46. — Pince de Des/narres. pendant lopération, est une pince ordinaire dont les mors sont rem-placés par une plaque ovale et un anneau parfaitement poli. Laplaque est glissée sous la paupière malade, pendant que lanneau AFFECTIONS OCULAIRES. 81 en chasse la tumeur; limmobilité est obtenue par une vis que lonpeut serrer à volonté. Si, durant lablation, on voit quon ne peutéviter de faire une petite fenêtre intéressant à la fois la peau eL lamuqueuse, il ne faut pas hésiter à la pratiquer, car cette ouver

- Image ID: 2AM6YX7
Chirurgie journalière des hopitaux de Paris : répertoire de thérapeutique chirurgicale . g. 46. — Pince de Des/narres. pendant lopération, est une pince ordinaire dont les mors sont rem-placés par une plaque ovale et un anneau parfaitement poli. Laplaque est glissée sous la paupière malade, pendant que lanneau AFFECTIONS OCULAIRES. 81 en chasse la tumeur; limmobilité est obtenue par une vis que lonpeut serrer à volonté. Si, durant lablation, on voit quon ne peutéviter de faire une petite fenêtre intéressant à la fois la peau eL lamuqueuse, il ne faut pas hésiter à la pratiquer, car cette ouver
The Reading Room / Alamy Stock Photo
Image ID: 2AM6YX7
Chirurgie journalière des hopitaux de Paris : répertoire de thérapeutique chirurgicale . g. 46. — Pince de Des/narres. pendant lopération, est une pince ordinaire dont les mors sont rem-placés par une plaque ovale et un anneau parfaitement poli. Laplaque est glissée sous la paupière malade, pendant que lanneau AFFECTIONS OCULAIRES. 81 en chasse la tumeur; limmobilité est obtenue par une vis que lonpeut serrer à volonté. Si, durant lablation, on voit quon ne peutéviter de faire une petite fenêtre intéressant à la fois la peau eL lamuqueuse, il ne faut pas hésiter à la pratiquer, car cette ouverturena pas un grand inconvénient ultérieur ; il ne se produit jamais defistule. c. Tumeur et fistule lacrymales. — Cautérisation du sac. — Lebut quon doit se proposer est de modifier la muqueuse du sac etde la transformer en tissu fibreux, en membrane cicatricielle.M. Gosselin pratique lincision de la tumeur assez largement; il nefait pas usage du spéculum porte-caustique de Delgado de Madrid(fig. 47) composé de trois valves E, E montées à angle droit sur un. Fig. 47. — Porte-caustique deDelgado de Madrid. Fig. 48. — Spéculum deMagne. manche et entre les valves duquel joue un mandrin A destiné àpousser le caustique jusquau fond de la plaie à lentrée du canalnasal. Il introduit le spéculum de Magne (fig. 48) modifié parManfredi qui est composé de deux valves principales b, auxquellessajoute une petite valve a destinée à protéger la joue contre lecontact du caustique : puis, à laide dun petit pinceau damiantetrempé dans le beurre dantimoine, il cautérise profondément Gillette. —Chirurgie journ. 6 82 HOPITAL DE LA CHARITÉ. — LE PROFESSEUR GOSSELLN. tous les points du sac, en ayant soin de protéger lœil et les pau-pières. Immédiatement après, petite queue de cerf-volant (char-pie) remplissant la cavité. Les jours suivants, tant quil na pasvu une escarre blanchâtre sortir, il répète la même cautérisation,puis se sert du

Search stock photos by tags


Similar stock images