Caractâeristiques des saints dans l'art populaire . rement des petits en-fants malades Sainte Radegonde. On pourrait croire, en voyant cenom, quil sagit de la reine de France honorée surtorttà Poitiers (Cf. Croix à la main, Apparitions de Notre-Sei-gneur) ; et de fait, nous savons quelle semployaitvolontiers à servir les malades les plus rebutants. Maison ne voit pas que ce côté de ses vertus ait particulière-ment attiré lattention des artistes. Je parle cette fois desainte Radiana (ou Radegundis) dont il a été questionsous le titre Loup (p. 532). A cet endroit, on peut revoirla médaille qui

Caractâeristiques des saints dans l'art populaire . rement des petits en-fants malades  Sainte Radegonde. On pourrait croire, en voyant cenom, quil sagit de la reine de France honorée surtorttà Poitiers (Cf. Croix à la main, Apparitions de Notre-Sei-gneur) ; et de fait, nous savons quelle semployaitvolontiers à servir les malades les plus rebutants. Maison ne voit pas que ce côté de ses vertus ait particulière-ment attiré lattention des artistes. Je parle cette fois desainte Radiana (ou Radegundis) dont il a été questionsous le titre Loup (p. 532). A cet endroit, on peut revoirla médaille qui Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

The Reading Room / Alamy Stock Photo

Image ID:

2ANHK2P

File size:

7.1 MB (575.2 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1411 x 1771 px | 23.9 x 30 cm | 9.4 x 11.8 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

Caractâeristiques des saints dans l'art populaire . rement des petits en-fants malades Sainte Radegonde. On pourrait croire, en voyant cenom, quil sagit de la reine de France honorée surtorttà Poitiers (Cf. Croix à la main, Apparitions de Notre-Sei-gneur) ; et de fait, nous savons quelle semployaitvolontiers à servir les malades les plus rebutants. Maison ne voit pas que ce côté de ses vertus ait particulière-ment attiré lattention des artistes. Je parle cette fois desainte Radiana (ou Radegundis) dont il a été questionsous le titre Loup (p. 532). A cet endroit, on peut revoirla médaille qui montre cette sainte à linstant où elle est t. Plombs historiés trouvés dans la Seine, t. V (1860, Numisma-tique populaire), p. 151.2. Hagiolog. italic, t. Il, p. 327. — F;tc..1. AA. SS. Septembr., t. I, p. 102. i. On a placé dans la grotte où vécut la sainte, cette inscriptiondu xvi^ siècle un peu quintessenciée : assaillie par les bêtes fauves ; à ses pieds tombent unpeigne et une sorte de baquet (ou seillon) dont le con-. tenu sépanche à terre. Cest une indication des secoursquelle portait aux malheureux. PEINTRES ET SIGNES DE CETTE PROFESSION(Palette et pinceaux, chevalet, tableaux). Saint Luc évangéliste, 18 octobre. Quil fût médecin, cela repose sur quelques paroles du Nouveau Testament ^quant à la profession de peintre qui lui est généralementattribuée, il nest pas aussi facile den indiquer les fon-dements historiques. Dominique Manni^ qui partageabeaucoup lhostilité de son siècle contre les vieilles tra-ditions populaires, crut avoir fait merveille en déclarantque cette réputation de saint Luc avait pour toute ori-gine un certain Luca Santo peintre de Florence auxii^ siècle. Cela fit grand plaisir aux Toscans joséphistes, ainsi quà plusieurs savants de la classe quun écrivainespagnol du siècle passé qualifiait dcruditos a la violeta;et quelques-uns parlent encore de cette assertion, commede chose jugée. Mais sil ny avait pas m

Search stock photos by tags