. Bulletin de la Société géologique de France. Geology. OTOLITHES DU TERTIAIRE DU S.-W. 251 Otolithus [Gadiis] elegans Koken, var. laevis n. v. Glermont (Landes), Helvétien. Trois otolithes, deux gauches et un droit, sont allongés en forme de pépin, le rostre est pointu, la face interne est bombée, la face externe légèrement bombée vers le bord postérieur. Le sulcus commence très près du bord antérieur sans s'y ouvrir et n'atteint pas le bord postérieur. 11 est étroit ; l'ostium ne se sépare de la cauda que par un léger étranglement ventral ; la cauda se recourbe très légÃ

- Image ID: RGP52T
. Bulletin de la Société géologique de France. Geology. OTOLITHES DU TERTIAIRE DU S.-W. 251 Otolithus [Gadiis] elegans Koken, var. laevis n. v. Glermont (Landes), Helvétien. Trois otolithes, deux gauches et un droit, sont allongés en forme de pépin, le rostre est pointu, la face interne est bombée, la face externe légèrement bombée vers le bord postérieur. Le sulcus commence très près du bord antérieur sans s'y ouvrir et n'atteint pas le bord postérieur. 11 est étroit ; l'ostium ne se sépare de la cauda que par un léger étranglement ventral ; la cauda se recourbe très légÃ
Book Worm / Alamy Stock Photo
Image ID: RGP52T
. Bulletin de la Société géologique de France. Geology. OTOLITHES DU TERTIAIRE DU S.-W. 251 Otolithus [Gadiis] elegans Koken, var. laevis n. v. Glermont (Landes), Helvétien. Trois otolithes, deux gauches et un droit, sont allongés en forme de pépin, le rostre est pointu, la face interne est bombée, la face externe légèrement bombée vers le bord postérieur. Le sulcus commence très près du bord antérieur sans s'y ouvrir et n'atteint pas le bord postérieur. 11 est étroit ; l'ostium ne se sépare de la cauda que par un léger étranglement ventral ; la cauda se recourbe très légèrement à son extrémité supérieure. Le plus grand de ces otolithes (otolithe gauche), ici représenté (fig. 12), a pour dimensions : longueur 4 mm., largeur 2 mm. 5, épaisseur 1 mm. C'est à 0. [Gadus] elegans Koken qu'il faut rapporter ces oto- lithes. Cette espèce, de l'Oligocène et du Miocène d'Allemagne, du Miocène d'Autriche-Hongrie, du Miocène et du Pliocène d'Italie et du Pliocène du Suffolk (Angleterre), présente de grandes variations de forme et d'ornementation ^. Le plus sou- vent la surface externe présente de nombreux tubercules mais elle peut être presque lisse. C'est ce qui a lieu ici où il n'y a que de faibles traces d'ornementation. On peut en faire, à cause de la surface externe lisse, une variété Isevis. Je rattache à la même espèce et à la même variété un otolithe gauche de la même provenance. Il est un peu plus grand, l'ostium s'ouvre au dehors, la surface externe est concave^.. Fig. 12. â Otolithus [Giuiiis) elegans Fig. 13. â Otolithus (Macrui'usj alî. Koken var. Isevis n. ^^ Otolithe Toulai Schubert. Otolithe droit vu gauche vu sur ses deux faces. Gler- sur sa face interne. Saint-Geours, mont (Landes), Helvétien. (Landes). Aquitanien ou Helvétien? //. Macruridés. Otolithus [Macrui'us) aff. Toulai Schubert, Saint-Geours (L

Similar stock images