Alamy logo

. Bulletin de la Société géologique de France . 11. â Sonneratia undulata (nov. sp.), grossissement 6 fois, diamètre delécliantillon 2.8 cent. Aptien de Gargas. Ecole des Mines. 160 C. SARASIN, â ÃTUDE SUR LES OPPELIA DU GROUPE DU NISUS tation consiste en côtes ondulées, entre lesquelles 11 y a un nombrevariable de sillons; elle est plus ou moins marquée et peut mêmedisparaître complètement chez certaines espèces. Dans quelquesformes extrêmes, les côtes partent de tubercules plus ou moins sail-lants et situés autour de lombilic.Les cloisons,relativement simples,sont caractérisÃ

. Bulletin de la Société géologique de France . 11. â Sonneratia undulata (nov. sp.), grossissement 6 fois, diamètre delécliantillon 2.8 cent. Aptien de Gargas. Ecole des Mines. 160 C. SARASIN, â ÃTUDE SUR LES OPPELIA DU GROUPE DU NISUS tation consiste en côtes ondulées, entre lesquelles 11 y a un nombrevariable de sillons; elle est plus ou moins marquée et peut mêmedisparaître complètement chez certaines espèces. Dans quelquesformes extrêmes, les côtes partent de tubercules plus ou moins sail-lants et situés autour de lombilic.Les cloisons,relativement simples,sont caractérisà Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Reading Room 2020 / Alamy Stock Photo

Image ID:

2CE4FXK

File size:

7.2 MB (284.5 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

1950 x 1282 px | 33 x 21.7 cm | 13 x 8.5 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Bulletin de la Société géologique de France . 11. â Sonneratia undulata (nov. sp.), grossissement 6 fois, diamètre delécliantillon 2.8 cent. Aptien de Gargas. Ecole des Mines. 160 C. SARASIN, â ÃTUDE SUR LES OPPELIA DU GROUPE DU NISUS tation consiste en côtes ondulées, entre lesquelles 11 y a un nombrevariable de sillons; elle est plus ou moins marquée et peut mêmedisparaître complètement chez certaines espèces. Dans quelquesformes extrêmes, les côtes partent de tubercules plus ou moins sail-lants et situés autour de lombilic.Les cloisons,relativement simples,sont caractérisées par leur lobe siphonal court, leur premier lobelatéral très large et dissymétrique et leurs lobes auxiliaires termi-nés régulièrement en trois pointes. Les Sonneratia sont surtout développées dans le Gault, mais ellesapparaissent dans lAptienetmême dans le Barrémien, où M. Nicklèsen a trouvé une espèce inconnue jusquici.. Fig. J2. â Sonneratia Dutemplei (Bayle), grossissement 5fois. Gault. Quant à lorigine des Sonneratia, il mest impossible démettre iciune opinion positive ; il me semble devoir rapprocher ces formes desHoplites du groupe des splendens, mais lorigine de cette espèce estencore inconnue et du reste le genre Hoplites me parait devoir êtreremanié. Lopinion de M. Uhlig dérivant 1^m. Beudanti de certainsHaploceras me paraît bien difficile à admettre, car lon ne retrouvedans les Haploceras ni les sillons, ni les cloisons caractéristiquesdes Sonneratia. Il est également impossible de séparer, comme lefait M. Zittel, VAm. Bendaiiti de VAm. Dutemplei pour placer lundans les Desmoceras, lautre dans les Hoplites ; le Beudanti doit êtredéfinivement séparé des Desmoceras, ET LES SONNERATIA DU GROUPE DU BICURVATUS ET DU RARESULCATUS 161 SONNERATIA BICURVATA (Mich.). (Fig. 8 et 9. â PI. IV et V, fig. la, Ib. 2a. 2b. 3a. 3b). 1838. Ammonites bicurvatus Mi

Save up to 70% with our image packs

Pre-pay for multiple images and download on demand.

View discounts