Alamy logo

. Atelier Rosa Bonheur. Animals. XII ROSA BONHEUR dans la série des formes créées, et que, considéré dans sa réalisation extérieure, ou phénoménale, elle est individuellement plus conforme à son type essentiel : car c'est parce tvpe un, indivisible, éternel, qu'elle se rattache au Beau infini et se reflète immédiatement. Dans la reproduction des formes naturelles, l'art doit donc tendre à reproduire, non le simple phénomène, le pur fait sensible de la forme actuellement réalisée, mais l'exemplaire immatériel, et cet exemplaire constitue, pour chaque forme déterminée, un autr

. Atelier Rosa Bonheur. Animals. XII ROSA BONHEUR dans la série des formes créées, et que, considéré dans sa réalisation extérieure, ou phénoménale, elle est individuellement plus conforme à son type essentiel : car c'est parce tvpe un, indivisible, éternel, qu'elle se rattache au Beau infini et se reflète immédiatement. Dans la reproduction des formes naturelles, l'art doit donc tendre à reproduire, non le simple phénomène, le pur fait sensible de la forme actuellement réalisée, mais l'exemplaire immatériel, et cet exemplaire constitue, pour chaque forme déterminée, un autr Stock Photo
Preview

Image details

Contributor:

Library Book Collection / Alamy Stock Photo

Image ID:

RJYP50

File size:

7.2 MB (149 KB Compressed download)

Releases:

Model - no | Property - noDo I need a release?

Dimensions:

2206 x 1133 px | 37.4 x 19.2 cm | 14.7 x 7.6 inches | 150dpi

More information:

This image is a public domain image, which means either that copyright has expired in the image or the copyright holder has waived their copyright. Alamy charges you a fee for access to the high resolution copy of the image.

This image could have imperfections as it’s either historical or reportage.

. Atelier Rosa Bonheur. Animals. XII ROSA BONHEUR dans la série des formes créées, et que, considéré dans sa réalisation extérieure, ou phénoménale, elle est individuellement plus conforme à son type essentiel : car c'est parce tvpe un, indivisible, éternel, qu'elle se rattache au Beau infini et se reflète immédiatement. Dans la reproduction des formes naturelles, l'art doit donc tendre à reproduire, non le simple phénomène, le pur fait sensible de la forme actuellement réalisée, mais l'exemplaire immatériel, et cet exemplaire constitue, pour chaque forme déterminée, un autre ordre, un ordre secondaire de Beau idéal, dont la splendeur doit rayonner à travers limage corporelle, et qui aide à remonter vers le Beau absolu. )' Or, la Nature, au sein de laquelle s'incarnent les archétypes des êtres, leurs modèles divins, ne présente que des phénomènes, des formes corporelles, opaques enveloppes de l'invisible essence. L'art n'est donc pas une simple imitation de la nature; il doit révéler, sous ce qui frappe le sens, le principe intense, l'idéale beauté que l'esprit seul perçoit et qu'éternellement Dieu contemple en soi » Il se mêle toujours quelque chose de nous aux choses que nous voyons. L'impression physique que nos sens en reçoivent se transforme en dedans de nous-mêmes et y suscite, pour ainsi parler, une image idéale en harmonie avec nos pensées, nos sentiments, notre être intime. Et, en effet, ce qui distingue les grands maîtres, c'est qu'ils ont su prêter aux lieux un langage indéfinissable, qui touche, émeut, provoque la rêverie et l'attire doucement comme en des espaces infinis. Dites-moi par quelle mystérieuse magie ils nous retiennent des heures et des heures, plongés dans une vague contemplation, devant ce que la nature a de plus ordinaire et de plus simple en apparence : une prairie avec un ruisseau et quelques vieux

Save up to 30% with our image packs

Pre-pay for multiple images and download on demand.

View discounts